Pourquoi les Français musulmans choisissent d’enterrer principalement à l’étranger ?

Chaque année, des milliers de corps sont rapatriés de la France au pays du Maghreb. Un grand nombre de familles musulmanes en France, choisissent d’enterrer à l’étranger, en rapatriant les corps de leurs défunts vers leur pays d’origine.

Pourtant enterrer une personne à l’étranger n’est pas une mince affaire. Cela implique les compagnies aériennes, les consulats, les avions ou encore des prestataires funéraires spécialisés dans les rapatriements. Serait-il plus simple de choisir l’enterrement en France ? Pourquoi de nombreuses familles musulmanes choisissent malgré tout d’enterrer leurs défunts dans leurs pays d’origine ?

Enterrer à l'étranger

Des normes françaises compliquées en ce qui concerne les enterrements musulmans :

Près de 70% des familles musulmanes font le choix d’enterrer leurs proches à l’étranger, soit dans leurs pays d’origine. Cela est intrinsèquement lié aux réglementations françaises en ce qui concerne les enterrements musulmans. En France, il existe seulement trois cimetières musulmans, dont deux sont présents à l’Île de la Réunion.

Au nom du principe de laïcité, de nombreux conseils municipaux, refusent d’octroyer toute disposition spéciale pour les confessions religieuses au sein de leur cimetière. Les Français musulmans, ne cessent de réclamer depuis des années des carrés musulmans au sein des cimetières municipaux. Ces carrés musulmans permettraient d’enterrer leurs défunts, en adéquation avec leurs prescriptions religieuses. Mais ils se retrouvent bloqués par une réticence institutionnelle des autorités françaises.

Même si, de fait, de plus en plus de carrés musulmans sont créés dans les cimetières français. Les musulmans de ce pays rencontrent aussi un autre problème. L’espace dans les cimetières français est normalement provisoire. En effet, les familles contractent un bail de 30 ou 50 ans, après quoi les corps sont placés dans une fosse commune. Cela offense de nombreux musulmans, qui croient que les corps ne doivent pas être touchés dès lors qu’ils sont enterrés. Ainsi, ils sont réticents à l’idée de faire porter aux générations futures le coût du renouvellement du bail des tombes françaises.

Un rapport à l’identité qui impact le choix d’enterrer à l’étranger :

L’attachement envers son pays d’origine, un sens de la loyauté, mais aussi un désir nostalgique de retrouver le « vieux pays ». Cela impact également le choix que font les familles musulmanes d’enterrer leurs défunts à l’étranger.

Un certain nombre de personnes âgées, qui ont immigré en France, demandent eux même à leurs enfants de rapatrier leurs corps une fois qu’ils seront décédés. Ceci étant, afin d’être enterré proche de leurs familles ou tout simplement par attachement pour leur pays d’origine. En ayant pour symbolique, le fait de pouvoir enfin revenir et appartenir à « sa terre ».

Néanmoins, cela peut causer une grande souffrance pour leurs proches, qui ne pourront visiter leurs tombes qu’en faisant un grand voyage vers leur pays d’origine. En voulant retourner auprès de leurs racines, d’autres se retrouvent déracinés.

Qu’Allah fasse de nous des personnes généreuses et nous permettent de continuellement donner en aumônes. Qu’Allah accepte nos œuvres et nous compte parmi ses pieux serviteurs.

Chez Meyiti faites une action pour votre défunt

[]
×

Salam Alaykoum

Avez-vous des questions ?

×