Guide d’un enterrement musulman en France

En France comme partout ailleurs, la mort pour les musulmans est considérée comme étant une transition vers une vie future plus durable. Un enterrement musulman en France, comporte ses règles et rites à suivre. Il permet aux proches du défunt d’invoquer la miséricorde divine pour l’être qu’ils viennent de perdre.

enterrement musulman en France

Comment se déroule un enterrement en islam ?

Les funérailles pour les musulmans sont de véritables événements spirituels, ils sont admis comme étant un rappel pour les croyants. L’ensemble de la communauté est invitée à participer à des prières de groupes. Puis à assister à l’enterrement et à invoquer pour le défunt, ainsi que pour l’ensemble des musulmans.

L’enterrement d’un musulman doit se faire le plus rapidement possible après son décès et en toute sobriété.

    • Le lavage mortuaire doit donc être immédiatement réalisé et le corps du défunt enveloppé d’un linceul.
    • Le corps du défunt est par la suite transporté au sein de la mosquée ou bien directement au cimetière. Afin que la prière mortuaire soit réalisée par un imam.
    • S’ensuit l’inhumation du défunt. Son corps est placé en direction de la Qibla, soit en direction de La Mecque. Direction vers laquelle les musulmans se tournent pour prier. Ses mains sont également placées telles qu’elles le seraient en état de prière.

En somme, le défunt doit être traité avec respect tout au long des funérailles.

Durant l’enterrement, les proches du défunt sont invités à respecter une éthique qui consiste à exprimer leur peine avec pudeur et retenue. Les grandes lamentations sont interdites, de même que toute expression physique de souffrance. Il est par exemple interdit de se faire du mal ou de crier durant les funérailles. Enfin, il est recommandé à la communauté de soutenir la famille proche du défunt durant les jours qui suivent la mort du croyant.

Quels enjeux pour un enterrement musulman en France ?

En France, une grande partie des décès de musulmans ont lieu à l’hôpital, ce qui rend le délai d’inhumation plus long. En effet, des procédures administratives doivent être réalisées avant de reprendre le corps de l’hôpital ou avant de procéder à l’enterrement. De même, les rapatriements des défunts dans leurs pays d’origine rendent les délais d’inhumation plus longs.

 

En France, le rapatriement des corps vers les pays d’origine concerne 80% des défunts musulmans. Il existe seulement trois cimetières islamiques en France. Deux d’entre eux, sont situés à l’Île de la Réunion et plus de 200 carrés musulmans, au sein des cimetières municipaux français. Même si les carrés musulmans se font de plus en plus nombreux, leur nombre reste tout de même limité.

×

Salam Alaykoum

Avez-vous des questions ?

×