Comment surmonter le deuil d’un proche en islam

Le deuil d’un proche, n’est jamais une chose facile. En islam, les croyants ont la ferme conviction que la mort est une chose inévitable. Chose à laquelle personne ne pourra échapper. La croyance ferme en l’au-delà contribue à créer une atmosphère particulière dans le deuil d’un proche en islam.

كُلُّ نَفْسٍ ذَآئِقَةُ الْمَوْتِ وَإِنَّمَا تُوَفَّوْنَ أُجُورَكُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فَمَن زُحْزِحَ عَنِ النَّارِ وَأُدْخِلَ الْجَنَّةَ فَقَدْ فَازَ وَما الْحَيَاةُ الدُّنْيَا إِلاَّ مَتَاعُ الْغُرُورِ

“Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse.” (Surate 3 ; Verset 185)

Comment surmonter le deuil d'un proche en islam

Le deuil d’un proche en islam : un rappel pour les croyants

La mort et le deuil d’un proche en islam, bien qu’ils soient douloureux sont considérés avant tout comme étant un rappel pour les croyants. Des rites normant le deuil d’un proche en islam sont nécessaires à respecter. Ces règles permettent d’assurer une atmosphère prospère au rappel et au confort des proches du défunt. 

Le deuil en islam ne dure que trois jours pour les proches du défunt. Seule la veuve dispose d’un temps de deuil plus long. Ainsi, la mort étant considérée comme un rappel. Il est nécessaire pour le musulman de ne pas excéder le temps de deuil prescrit. Le musulman doit au contraire reprendre le cours de sa vie. Accourir aux bonnes œuvres en se rappelant que lui aussi finira indéniablement par goûter à la mort.

Conseils pour chaque musulman durant le deuil d’un proche :

Nous avons en tant que musulmans, reçu un certain nombre de recommandations prophétiques qui nous enseignent comment faire face à la perte d’un être cher. Voici une liste de trois conseils, avec des petites actions à faire, mais qui peuvent valoir de l’or auprès d’Allah.

1. La force des invocations

Les duaas, sont la plus grande arme que possède un croyant. Tant qu’un musulman est en vie, il peut invoquer son seigneur pour lui-même, mais surtout pour ceux qui ne sont plus de ce monde. La récompense à invoquer pour nos défunts et particulièrement pour nos parents est immense. N’oublions pas que les petites choses que nous faisons, peuvent valoir énormément auprès d’Allah.

2. S’entourer de compagnons pieux 

L’isolement peut avoir des conséquences désastreuses, surtout pendant une épreuve difficile. Ainsi, c’est pour cela que la compagnie des personnes pieuses est une source de miséricorde et de bénédiction dans notre vie. Durant une épreuve aussi difficile que le deuil d’un proche. Il est indispensable de s’entourer de personnes qui nous sont chères. Des proches dont la compagnie est réconfortante et source de rappels.

3. Les Sadaqas

Faire l’aumône au nom d’une personne qui n’est plus de ce monde est un acte très méritoire en islam. Cet acte peut permettre au proche que nous venons de perdre d’obtenir la miséricorde d’Allah. Le Prophète ﷺ nous enseigne que : « Lorsqu’une personne meurt, toutes ses œuvres sont interrompues sauf trois : une aumône continue, une science bénéfique propagée, ou un enfant pieux qui fait des invocations en faveur de ses parents. » (Rapporté par Muslim)

Qu’Allah allège la peine de tous ceux qui souffrent de la perte d’un être qui leur est cher. Qu’Il fasse miséricorde à tous nos morts et aux morts de la communauté musulmane. Qu’Il nous couvre de sa miséricorde et nous permette de mourir en étant entièrement soumis à Lui.

Qu’Allah fasse de nous des personnes généreuses et nous permettent de continuellement donner en aumônes. Qu’Allah accepte nos œuvres et nous compte parmi ses pieux serviteurs.

Meyiti vous offre la possibilité d’agir pour votre défunt de 3 manières :

[]
×

Salam Alaykoum

Avez-vous des questions ?

×